Créer un site internet

Qu'en disent les religions ?

Le point de vue sur l'euthanasie des différentes religions les plus pratiquées

 

La religion Catholique : L'Euthanasie s'oppose au 6ème commandement " Tu ne tueras point ". L'Euthanasie est donc interdite. Cependant, l'Eglise catholique refuse l'acharnement thérapeutique mais autorise les soins palliatifs. En effet, dans le cathéchisme il est dit : “2277.Quels qu'en soient les motifs et les moyens, l'euthanasie directe (…) est moralement irrecevable.”  “2278. La cessation des procédures médicales onéreuses, périlleuses, extraordinaires ou disproportionnées avec les résultats attendus, peut être légitime. On ne veut pas ainsi donner la mort; on accepte de ne pas pouvoir l'empêcher. Les décisions doivent être prises par le patient (…).”. Néanmoins l'Eglise catholique permet que l'on puisse, dans certains cas, passer, à travers les soins palliatifs avec le refus de l'acharnement thérapeutique, à une faible euthanasie passive.



Le protestantisme : Même s'il existe un grand nombre d'Eglises protestantes, il n'existe pas de déclaration commune sur l'euthanasie en France. D'autre part, dans les pays anglo-saxons (où le protestantisme est plus important) les chrétiens protestants y sont plus favorables.



L'Islam : Dans la religion islamique, l'Euthanasie est interdite car elle est jugée comme meurtre par le médecin. Il est dit sans nuance “ Il est interdit de donner la mort si ce n'est à bon droit ”  (c'est-à-dire la peine de mort pour les criminels).

 

 

Le Judaïsme : “Le respect de la vie humaine est absolu, inconditionnel. C'est dieu qui donne vie. La Talmud dit : celui qui détruit une vie, même d'un instant, c'est comme s'il détruisait l'univers entier. Il est donc défendu de faire quoi que ce soit qui puisse hâter la fin d'un agonisant.”  du Rabbin GUGGENHEIM. Mais, le renoncement à des actes médicaux manifestement sans espoir, donc l'euthanasie passive est acceptée, et doit se distinguer de l'euthanasie active.

 

 

Le bouddhisme : Dans cette religion, le premier acte négatif à ne pas commettre est la supression d'une vie. Mais l'euthanasie reste une question délicate, en effet les réponses sont à nuancer lorsque l'on parle d'euthanasie passive ou active.

Ajouter un commentaire